PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Sénégal/Covid-19 : Les lieux à risques (Dr Boubacar Signaté urgentiste)

Partager

Le couvre-feu décrété par le président Macky Sall a atteint, dimanche dernier, ses limites après 12 jours de rigueur, mais il a été prorogé pour une durée de 8 jours. Cette mesure présidentielle prise pour freiner la vague de contamination au Sénégal, plus particulièrement dans les régions de Dakar et Thiès a créé de vives polémiques et contestations des populations. À l’annonce de ce couvre-feu qui allait entrer en vigueur à partir de 21 heures, nombreux ont été ceux et celles qui se posaient la question de savoir si véritablement le virus ne circulait que la nuit.

Cette mesure restrictive, faudra-t-il le relever, aura impacté plusieurs secteurs dont celui de la restauration, du transport (taxi), mais surtout les activités de beaucoup de responsables de familles. Surtout ceux-là qui tiraient l’essentiel de leurs revenus durant la soirée.
Ladite mesure respectée, il est, cependant, relevé une augmentation inquiétante du nombre de décès liés à la Covid-19. Pour preuve, pas moins de 57 décès ont été recensés durant ces 7 derniers jours. C’est là qu’il convient de se demander, si face à ces mesures mises en place, il existe des endroits où le risque de contamination est accru ?

À cette question , le Dr Boubacar Signaté, médecin urgentiste de Sos Médecins  confirme. ‘’Oui ! Les espaces restreints avec beaucoup de personnes constituent des endroits où le risque de contamination est accru. Une réponse qui, selon lui, s’appuie sur deux critères.

Le premier critère porte sur les endroits fermés, avec une ventilation d’air inexistante ou faible. Dans ce cas, il s’agit d’un  »virus de l’intérieur’’. Quant au deuxième critère, il est relatif à l’importance du nombre d’individus présents dans un lieu non spacieux. Ce que le Dr Signaté appelle ‘’densité de personnes importante’’. Ainsi, dit-il, ‘’plus il y a d’individus dans un espace restreint, moins la distanciation sociale est respectée’’.

Au finish, poursuit le médecin urgentiste, ‘’le virus, présent chez un individu asymptomatique ou non, reste en suspension dans l’air. Ainsi les salles de réunion, salles de sport et les lieux de culte par exemple sont plus à risque. Car ils remplissent ces deux facteurs, à la différence d’une plage ou d’un parc’’.

Dans un classement qu’il a partagé, il est relevé les 5 niveaux de risque de contamination de la Covid-19, allant du niveau faible à celui dit élevé. Et ce, selon les lieux. Ainsi, sont cités comme endroits à haut risque : les lieux de culte (églises, mosquées, chapelles) ; les discothèques ; les salles de sports ; les salles de spectacles (cinéma, théâtre) ; les stades et stadium ; les structures de santé (Hôpitaux, maisons de retraites) ; les bars, buffets.

Les restaurants intérieurs ; les voyages par avion ; les cérémonies et fêtes ; les transports publics et les salons de coiffure sont, selon le même listing, des endroits à risque ‘’modéré-haut’’.

Les lieux de shopping (boutique) ; les supermarchés ; les lieux dédiés au travail (bureau) ; les lycées et universités ; sont des endroits où, selon la même source, le risque est modéré.

Concernant les lieux dits à risque ‘’modéré-bas’’ ils sont constitués, entre autres ; des établissements scolaires ; de ‘’restaurants terrasse ‘’; des lieux dédiés aux promenades à ‘’vélo’’ ou quand on promène son chien.

Quant aux randonnées ; le fait de se faire livrer des produits et la pratique du télétravail, ils sont rangés parmi les attitudes où le risque d’être contaminé est faible.Autres articles




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *