PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

PRE-PRESENTATION de « ECHOGRAPHIE DU MANNEQUINAT AU SENEGAL » de Serigne M. S. CISSE

« ECHOGRAPHIE DU MANNEQUINAT AU SENEGAL »

''Entre avances… et pénétrations"  

« Les mannequins sont victimes de tortures psychologiques et s’auto-torturent physiquement »

« Echographie du mannequinat au Sénégal, entre avances… et pénétrations » est un ouvrage écrit par le journaliste du quotidien national Le Soleil Serigne Mansour Sy Cissé.

Dans la partie avant-propos, il déclare : «c’est parfois au péril de leur vie que des jeunes investissent le milieu de la mode dont les camouflets de défilés présentés en mondovision restent indignes de notre culture sénégalaise».

Cependant, il précise d’entrée, « les personnes qui, dès la parution de ce livre vont en profiter pour vouer davantage aux gémonies, atomiser les mannequins, sans l’avoir lu, n’ont pas droit au chapitre. Franchement. Je n’écris pas pour ceux qui sont au même niveau d’information que moi».

Dans cette enquête à haute valeur ajoutée, l’auteur assume que « les mannequins sont victimes de tortures psychologiques et s’auto-torturent physiquement » pour des préoccupations pécuniaires, qui ne les permettent même pas d’acheter une paire de talons compensés. Les hommes, souvent sans raison, taxés d’homosexuels sont aussi logés à la même enseigne.

Face à un système hermétique, Serigne Mansour Sy Cissé interroge les adeptes, fouille dans les archives, fait parler des sources anonymes insoupçonnées dénonçant le gain facile, le luxe, le lucre, les strass et les paillettes du milieu.

Monter sur le podium, exposer leurs atours et atouts, être sous les feux des projecteurs, attirer l’attention d’un homme, qui peut les entretenir à coup de billets de banque est devenu l’obsession de nombreuses filles qui rêvent d’une carrière à la Naomi Campbell.

                     Prix Nobel du « laisser-aller »

« Ayant obtenu » le Prix Nobel du « laisser-aller », ces jeunes vont jouer, à fond, la carte de la jetset, qui finit par « hacké » leur vie. Et pourtant, ils pouvaient réussir dans un autre domaine plus sécurisé ! Socialement parlant !

Notre travail est ponctué d’études universitaires, de témoignages, de récits glaçants, qui renseignent comment, le mannequinat peut conduire à toute sorte de dérive. Même la prostitution masquée, sans carnet de santé n’est pas à écarter.
L’auteur a pénétré ce milieu, dont peu d’actrices et acteurs sont enclins à s’épancher en public, sur leur activité, qui est en train de faire mal à beaucoup de jeunes.

L’introduction, la conception sénégalaise de la beauté, l’Être, le paraître, le spectacle…et un clin d’œil dans le show-biz constituent, entre autres, les pièces à conviction ou résultats de cette Echographie (…), pénétrant une forteresse presqu’imprenable.

En adoptant cette posture, M Cissé donne les raisons : « si un journaliste, après avoir observé sa société, n’ose pas dénoncer les dérives qui gangrènent celle-ci, il n’en est pas un».

Toutefois, l’auteur dit ne pas vouloir « exposer autant les mannequins à la vindicte populaire, encore moins les jeter en pâture, mais plutôt, attirer l’attention de personnes, aujourd’hui fascinées, par un mirage et qui veulent embrasser ce monde, alors qu’elles n’ont pas les bagages nécessaires pour faire face aux nombreux penchants. Parce que le podium est trop glissant» !

Vendangeant leur vie au prix du raccourci social, le retour de bâton est fatal et parfois même mortel, comme le démontre, à suffisance, Serigne Mansour Sy Cissé. Le revers de la médaille, c’est la drogue, l’alcool, bref, le « cocktail explosif », qui mène ces jeunes femmes vers l’abîme, car aveuglées par l’avoir et le paraître, dans une société où l’argent semble fonder la respectabilité.

A vrai dire, cet ouvrage touchera un public beaucoup plus large, va populariser les frasques des actrices et acteurs, car cette enquête journalistique a permis de s’infiltrer dans ce milieu, infiltration qu’on ne voit jamais dans les articles de presse, de reportages télé ou radio !

Une Echographie (…), oui, il le fallait, avec le méga risque qui sied. Parce que tout chez ces pratiquants de défilé attire et intrigue le spectateur : teint, habillements, fréquentations, mode de vie etc.

Qui dirait que «l’ami de Dieu est celui qui dit la vérité » ? Voilà le sens de la démarche de Serigne Mansour Sy Cissé, qui répond à un besoin de savoir, en toute clarté, le côté caché du mannequinat. Le livre est édité par Harmattan Sénégal et compte 127 pages. La parution est prévue prochainement. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *