PUBLICITE

Formation Métiers du bâtiment

Ouverture : 4 décembre 2017

Inscription à partir du 1 octobre 2017

Contact : Paris 0033145654301

Contact : Sénégal 00221 33 852 33 63 / 77 558 00 36

DU NOUVEAU

33 vues

Exploitation du fer de la Falémé : Le Président du Conseil départemental de Tambacounda prône…

Exploitation du fer de la Falémé : Le Président du Conseil départemental de Tambacounda prône le choix de la capitale Orientale pour l’implantation de l’usine.

 

En février dernier, les acteurs non étatiques ont, au cours d’un forum régional tenu à  Tambacounda, mis en relief à travers la synthèse d’un rapport participatif qu’ils avaient produit à cet effet, le fait que les engagements pris lors du conseil des ministres décentralisé ont été réalisés à hauteur de 51% dans la région de Tambacounda, contre 22% en cours de réalisation et 27% non encore exécutés.

 

Ces arguments, ajoutés aux faits que nous vivons quotidiennement, en termes d’infrastructures structurantes de base dans tous les domaines d’activités, d’actions sociales, de politiques de santé, d’éducation, dans le domaines agricole, militent grandement en faveur du président Macky Sall qui, non seulement a fait montre de notre part d’une marque incommensurable de sympathie en séjournant plusieurs fois dans notre région, mais, a également promis d’ériger  la région de Tambacounda en un pôle important de développement économique et social du  Sénégal. Qu’il en soit vivement remercié, lui et l’ensemble des membres du gouvernement qui n’ont ménagé aucun effort pour corriger les injustices dont les populations de cette région ont été victimes depuis l’accession de notre pays à la souveraineté internationale.

 

L’université du Sénégal Oriental est en gestation, tout comme un lycée professionnel, un marché sous régional des femmes est en construction ainsi qu’un marché moderne au poisson, le projet de port sec avance sûrement, plusieurs centaines de kilomètres de piste sont réalisées facilitant du coup la mobilité et les transactions commerciales et autres activités agro-pastorales, le nombre de forages a été pratiquement triplé par rapport à ce que la région a connu depuis les indépendances, des projets et programmes sont installés (PDESOC, PADAER, PAPIL puis P2RS pour ne citer que cela), l’ANPEJ est présente, un programme d’autosuffisance de la banane est lancé avec l’extension des terres de plantation, le centre de formation aux métiers agricoles de Missirah subit une cure de jouvence, la première pierre de la Cour d’Appel est posée, des tribunaux d’instance créés à Koumpentoum et Goudiry, des routes bitumées dans la capitale régionale où un vaste chantier d’assainissement est en cours d’exécution, les cartes d’égalité des chances et les bourses familiales font afficher le sourire, les bourses territoriales s’annoncent avec l’Agence de Développement Local, la plupart des projets soumis à la DER sont en phase d’être financés, le corridor  Tambacounda-Goudiry-Kidira-Bakel a vu ses travaux lancés en attendant la réhabilitation promise du chemin de fer, plusieurs dizaines de villages sont raccordés à l’eau et à l’électricité, la ligne haute tension va traverser la région qui est aussi une vaste étendue, faiblement peuplée, une région qui présente la particularité de partager cinq (5) frontières nationales (Kédougou, Kolda, Kaffrine, Louga et Matam), quatre(4) frontières internationales (Mali, Guinée, Mauritanie et Gambie), où la pauvreté sévit encore malheureusement, à des proportions alarmantes par endroits.

C’est pourquoi, dans le cadre de la signature en vue d’un contrat d’exploitation du gisement de fer de la Falémé par le Chef de l’Etat, nous voudrons solennellement inviter les filles et fils de Tambacounda, les anciens parlementaires de la région, particulièrement l’ancien président de l’assemblée nationale, les anciens ministres de la région, les anciens présidents de conseil régional, le ministre, les maires, les présidents de départements, les hauts conseillers des collectivités territoriales, les conseillers économiques sociaux et environnementaux, les directeurs généraux, les PCA, les ambassadeurs, les conseillers spéciaux et techniques, la diaspora, les mouvements de jeunesse comme de femmes, les communautés d’artisans, les opérateurs économiques, de quelque bord qu’ils puissent appartenir, à une sorte d’union sacrée autour de ce projet, et que Tambacounda soit choisie pour abriter l’usine de fabrication de billettes d’acier et autres matériaux pouvant entrer dans la production du pétrole et du gaz.

Notre intime conviction est et demeure que les études techniques devant être lancées à cet effet, confirmeront les nombreux atouts de Tambacounda que nous avons relevés plus haut.

Nous voudrons inviter toutes les composantes de la population de Tambacounda à exhorter Son Excellence Monsieur Le président de la République à militer dans ce sens, lui pour qui Tambacounda a déjà opté, pour tous les actes posés en faveur des populations

Syna Cissokho

Président du Conseil départemental de Tambacounda

Haut conseiller des collectivités territoriales




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *