Slide background

Éducation : L’IMPACT DU PROFIL D’ENTREE DE L’ELEVE-MAÎTRE DANS LE RAYONNEMENT DE L’ECOLE SENEGALAISE

Le rôle important de l’éducation dans le développement d’une nation se passe de justifications.

Des études poussées de socio-anthropologues ont fini d’estimer le capital humain comme étant le principal pilier du développement.

C’est sans nul doute tout cela, qui donne plus de relief et de consistance à l’argument qui soutient cette thèse.

Conscients de l’intérêt majeur que constitue cette ressource, les législateurs ont, sous ce rapport, considéré l’école comme un vecteur essentiel dans cette quête d’un développement porté par la variable population.

Au Sénégal, une réforme majeure a été amorcée ces dernières années dans l’optique de mieux revaloriser le profil d’entrée de l’élève-maître dans les CRFPE, à travers un passage du critère, lié au diplôme académique exigé.

A la faveur de cette réforme, l’accès à ces centres est dorénavant assujetti à l’obtention préalable du BAC.

Une chose qui confère sans conteste, une valeur ajoutée au profil de l’élève-maître. Niveau d’entrée, qui passe du BFEM au diplôme du BAC.

Il faut préciser que ce sésame ne représente qu’un critère d’intégration, si l’on considère les nombreux écueils qui caractérisent ce recrutement.

Il en ressort, que l’élève-maître formé à la suite d’un concours aussi sélectif, ne pourra pas ne pas être un enseignant suffisamment bien profilé.

Et cela ne manquera guère d’avoir un effet d’entraînement sur la qualité de nos enseignements-apprentissages.

Depuis cette réforme, les produits des centres ont montré plus de disposition, plus d’aptitude à exercer ce métier exigeant.

Fort heureusement, le feed-back émanant du terrain nous renforce dans la conviction que ces produits sont estampillés « bons ».

A travers leur contribution à l’œuvre éducative, le Sénégal franchira très certainement des pas décisifs vers l’excellence.

Parce qu’encore, ces agents auront été suffisamment outillés pour jouer pleinement leur rôle d’acteurs de développement, un vœu inscrit en lettres d’or dans la loi d’orientation 91-22 qui constitue notre référence en la matière.

Serigne Falilou Seck

Chargé de Com du CRFPE de Louga

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *