PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Coronavirus : Ce qui s’impose, au sortir de cette difficulté (Dr Alboury Ndiaye, Sociologue)

Cette pandémie nous fait prendre conscience de l’extrême fragilité des communautés humaines dont les solidarités sont à la fois organiques et mécaniques.

L’histoire événementielle de l’humanité nous enseigne que des crises naissent des volontés d’agir, des survivances réinventées et archaïques de la vie sociétaire, de nouvelles formes de solidarité. L’humanité n’évolue que lorsqu’elle est face à des obstacles graves, des périls insurmontables ou une peur existentielle. Le Philosophe Karl JASPERS ne disait-il pas que l’homme est un être du dépassement contrairement à l’animal. 
L’intolérable devient tolérable et vice-versa, l’acceptable devient inacceptable, les plus grands monstres deviennent subitement de bons samaritains. L’altruisme n’est pas jamais gratuit surtout dans les périodes difficiles.

Cette crise sanitaire mondiale grave et profonde est un fait éminemment socio-anthropologique et un fait social total car elle est à la confluence de la médecine, de l’économie, de l’ergonomie, du droit, de la technologie, de la sécurité, de la démocratie, de la communication et j’en passe. Par conséquent une tentative d’analyse de ce fait social nouveau doit épouser son caractère multi-dimensionnel et multi-factoriel.

Ce qui m’interpelle dans cette crise c’est le rapport à la liberté individuelle, la responsabilité collective et la distanciation épistémologique pour ne pas dire la neutralité axiologique des personnes civiles, des experts, des gouvernants et des décideurs économiques. 

Au sortir de cette difficulté, une introspection s’impose et une meilleure anticipation dans la gestion des affaires publiques notamment en matière de santé.

GOUVERNER C’EST PRÉVOIR.

Par ailleurs, l’intelligence artificielle va avoir le vent en poupe via la déshumanisation progressive de la relation de travail. Le télétravail va bouleverser l’organisation des entreprises. L’enseignement en e-learning est porté sur les baptismaux pour assurer la continuité de la scolarisation.

Cette crise aura sans doute des effets dévastateurs, mais elle aura aussi des rares effets positifs sur la marche de nos sociétés. 

Que la paix et la santé règnent partout dans le monde. 

Alboury NDIAYE 
Docteur en Sociologie, Anthropologie et Démographie.
Université de Franche-Comté




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *