PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Cet accueil populaire à l’aéroport L.S.S, des lions, prouve que sa suppression est une erreur grave !


Nous avons tous assisté, ce samedi à l’aéroport L.S.S, à l’accueil extraordinaire des lions par les Sénégalais avec un déferlement humain exceptionnel. Et les autorités sénégalaises, qui ont prévu que l’arrivée des lions soit à l’aéroport L.S.S, savaient pertinemment, en faisant ce choix sur l’aéroport L.S.S,  que si celle-ci se faisait à Blaise Diagne, l’accueil n’aurait pas été si populaire. Car, cet accueil exceptionnel et engouement si populaire, sans précédent, doit son éclatant succès, surtout au choix de l’aéroport L.S.S. Cette arrivée, des lions, marque non seulement une date, mais montre aussi éloquemment aux autorités que, c’est une  grave erreur de vouloir supprimer l’aéroport L.S.S. Objectivement, la lecture de cet accueil invite expressément l’État à revoir sa copie de suppression de cet aéroport. 

L’ arrivée des lions, de ce samedi, est d’une pertinence accablante qui offre une belle opportunité à l’État de reconsidérer cette suppression absurde de l’aéroport L.S.S qui ne justifie ni économiquement ni historiquement. L’État ne doit pas oublier que l’aéroport de Dakar comme le port de Dakar fait partie de l’histoire du Sénégal et, comme tels, ils sont des monuments historiques qui, à défaut de les moderniser, doivent être conservés. Et, incontestablement, vu sous tous les angles, l’aéroport L.S.S est plus utile que ce laid monument de la Renaissance. Et absolument rien ne s’oppose à la cohabitation de l’aéroport L.S.S à côté de l’A.I.B.D, dans la mesure où celui-ci peut remplir plusieurs autres fonctions et servir également, comme aujourd’hui, d’aéroport secondaire pour des besoins spécifiques. 

L’aéroport L.S.S, au-delà d’être un aéroport militaire, est parfaitement en mesure d’être un second aéroport pour les vols intérieurs et pourquoi pas pour le pèlerinage à La Mecque, ce qui économiquement est plus viable et rentable. Pensez-vous que deux aéroports de classe internationale, c’est trop pour notre pays ? Bien sûr que non ! De grâce, que l’État ne persiste pas dans l’erreur, en continuant à le charcuter pour le réduire comme une peau de chagrin. Oui, supprimer  ou transformer cet aéroport en autre chose est une grave erreur historique, tandis que le conserver en le réhabilitant est économiquement, socialement, culturellement et historiquement une nécessité. 

Et si l’État prenait simplement soin de réexaminer attentivement les motifs relatifs à  cette suppression bête et anti-économique de l’aéroport L.S.S d’une part et, d’autre part, d’évaluer objectivement et courageusement l’apport concret de la suppression depuis lors, il verrait sans conteste que le maintien de l’aéroport L.S.S est plus que jamais encore nécessaire pour le pays, donc, sa réhabilitation s’impose parfaitement. Et cet accueil grandiose, des lions, qui n’est qu’un seul aspect parmi les plus positifs, est un argument de poids en faveur du retour de l’aéroport L.S.S. En outre, l’État doit penser à toutes ses structures commerciales et hôtelières qui étaient créées pour les besoins de l’existence de l’aéroport, mais sont en train de mourir à petit feu et vont devoir fermer boutique à cause de la fermeture de l’aéroport et par la faute d’un gouvernement peu prévoyant ou de vision courte vue. Oui, pour avoir pris, en son temps arbitrairement, une décision irréfléchie et par excès d’autorité sans aucune analyse préalable aux conséquences à tout point de vue de cette suppression. Il est évident que le président Wade en prenant cette mesure n’avait nullement tenu compte des incidences négatives que la mesure allait créer sur l’environnement commercial existant. 

Alors, comme certaines erreurs peuvent être réparées et, heureusement celle de la suppression de cet aéroport en fait partie, c’est une belle occasion que cet accueil des lions offre au président Macky Sall pour réparer ce grand, tort par la simple réouverture de l’aéroport L.S.S, comme un second aéroport international du Sénégal. Et, cette réparation qui ne sera que de justice réconciliera à coup sûr, le président Macky Sall avec les riverains de l’aéroport L.S.S et même, avec beaucoup de Sénégalais qui ont, présentement, toutes les peines du monde pour se rendre facilement à l’AIBD. Cet aéroport a l’inconvénient notoire d’être d’accession pénible et malgré l’autoroute à péage. Cette autoroute qui est un véritable calvaire à cause de l’embouteillage indescriptible surtout à partir de Dakar aux heures de pointe. Donc, cette autoroute au lieu de faciliter le trafic pour aller à l’AIBD est un problème à cause d’un seul et unique accès qui fait que certains voyageurs ratent même leur pour raison de retard. Cet inconvénient-là de l’AIBD constitue par contre un autre atout ou avantage pour l’aéroport L.S.S qui est d’accès plus facile. 

« L’erreur est humaine, mais persister dans l’erreur par arrogance, est diabolique » 

Mandiaye Gaye 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *