Slide background

Zone des Niayes-Thiès-Sangalkam : la DER/FJ accompagne les maraîchers et les pêcheurs.

Zone des Niayes : La Der et le PETN décaisse 1 milliard pour le financement des projets.

Dans le cadre de son projet d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales (PAVIE), la Délégation générale de l’entrepreneuriat rapide des femmes et de la jeunesse (DER/FJ), a effectué une visite dans la zone des Niayes. À Taïba Ndiaye, où la Der est en couplage avec le Parc Éolien de Taïba Ndiaye (PETN), des travaux d’échanges ont été effectués pour accompagner les femmes productrices de fruits et légumes dans la zone des Niayes à travers une mise en place d’une ferme pilote, financée à hauteur de  50 millions dans cette zone de maraîchage.

Cependant pour répondre aux besoins des maraîchers qui  tournent autour d’un manque constant d’eau et d’un problème d’espace, Papa Amadou Sarr et Massaër Cissé, directeur général du Parc éolien de Taïba Ndiaye (PETN) qui s’active dans la production d’énergie, ont signé une convention pour accompagner les jeunes de ce village. Il consiste, selon Papa Amadou Sarr, dans ce programme à la mise en place de 1 million de dollars (500 millions de FCFA) de la part de PENT et un autre million de dollars de la part de la DER d’accompagner plus d’une centaine de jeunes qui vont travailler dans le maraîchage, dans la production en les aidant à acquérir du matériel de production, tout ce qui est système d’irrigation et des pompes solaires en plus des pistes pour avoir accès aux sites de production », a fait savoir le délégué général.

La Délégation générale de l’entreprenariat rapide des femmes et de la jeunesse ( DER/FJ), en présence du maire de la commune et de certains bénéficiaires, a pris ainsi l’engagement de mettre sur place un crédit d’exploitation sous forme de d’investissement et un fonds de roulement pour permettre à ses jeunes de produire plus et de pouvoir conserver et transformer leurs produits localement…

Thiès/Programme de renouvellement des camions frigorifiques : La DER livre 20 premiers camions.

La ville de Thiès a accueilli, ce Mercredi 21 avril 2021, le programme de renouvellement des camions frigorifiques mis en place par la délégation nationale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et de la jeunesse (DER/FJ). Les associations des mareyeurs du Sénégal ont ainsi reçu une partie des camions des mains du délégué général de la DER, Papa Amadou Sarr, en marge de ce programme lancé depuis 4 ans par le président de la République, Macky Sall.

Pour cette première phase, 20 camions flambants neufs ont été mis à la disposition du collectif des mareyeurs pour le développement du Sénégal (CNMDS), de la Fédération Nationale des Mareyeurs du Sénégal (FENAMS) de Moussa Kairé, de l’Association nationale des mareyeurs du Sénégal du président Thierno Mbengue, entre autres… Quant aux camions restants, Pape Amadou Sarr souhaite durant cette année 2021, décaisser une somme de 2 milliards pour mettre à la disposition des mareyeurs 50 autres camions.

Sangalkam : La Der accompagne les acteurs pour une production moyenne de 25.000 tonnes de semences de pomme de terre.

La Délégation générale de l’entrepreneuriat rapide des femmes et de la jeunesse (DER/FJ) a fait immersion dans la zone de production des semences de pommes de terre sise à l’institut institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) de Sangalkam. Dans cette zone, où seulement 3,5 hectares sont aménagés, les producteurs trouvés sur place produisent des semences de niveau de classe A, directement utilisables pour les producteurs agricoles.

Ce domaine financé à hauteur de 70 millions, est une réponse selon le directeur général de la Délégation à l’entreprenariat rapide(DER), Papa Amadou Sarr pour atteindre l’autosuffisance en semences de pomme de terre. Ainsi la Der avec l’Association Sénégalaise pour la Promotion du Développement par la Base (ASPRODEB) et l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), est convaincu qu’ « on peut aller plus loin rapidement sur des superficies de 100 hectares pour essayer d’atteindre une autosuffisance en semences pour qu’on n’importe plus les semences de pommes de terres et en même temps les aider à mettre en place des capacités de stockage en hangar et en chambre froide », a constaté Pape Amadou Sarr.

Toutefois pour d’accomplissement de ses ambitions, la Der va aider les producteurs à automatiser en production énergique avec des motos pompes solaires, des semences certifiées que les producteurs vont produire eux mêmes de l’eau, de l’engrais et aussi des fonds de roulement pour permettre aux agriculteurs de tenir le temps de la production.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *