full screen background image

Surveillance commerciale : «Nous sommes dans un schéma de libéralisation des échanges où les produits circulent librement » ». (Boubacar Mbodj, DCE).

Lors de l’atelier de validation du rapport 2020 sur la surveillance commerciale du Sénégal, ce jeudi 26 Novembre 2020 à Diamniadio, sous la présidence du Secrétaire général du ministère du commerce et des PME, le directeur du commerce extérieur, Boubacar Mbodj a saisi l’occasion pour détailler le fond de ce rapport.

Selon lui, « le Sénégal est prêt, sur quatre mois, nous avons élaboré le rapport. Nous sommes dans le timing car nous sommes en train de valider aujourd’hui ce rapport. Dès qu’il sera validé, il sera transmis à la commission de l’UEMOA pour faire l’objet de consolidation en vue de la réunion des ministres du commerce prévue au mois de décembre ».    

Le directeur du commerce extérieur d’ajouter que « les choses se passent très bien et le Sénégal est sur la bonne voie de mettre en œuvre l’ensemble des dispositifs et engagements qui le lie dans le cadre de ce projet communautaire. « Le marché communautaire de l’UEMOA, c’est un espace où les choses se passent du mieux que les États membres le peuvent. Nous sommes dans un schéma de libéralisation des échanges où les produits qui sont agréés circulent librement », a t-il déclaré. S’agissant de l’utilisation du numérique dans la surveillance commerciale, monsieur Boubacar Mbodj déclare que sur le plan là, le Sénégal est à l’aise. « Le Sénégal à travers la douane et le GIE Gaindé 2000 fait partie des pays qui dès le début, ont pu disposer d’un guichet unique électronique du commerce extérieur donc à ce niveau le Sénégal est en avance ». 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *