PÊCHE : LES ACTEURS VENT DEBOUT CONTRE LES USINES DE FARINES DE POISSONS.

À vingt-quatre heures de l’ouverture de la Cop 26 à Glasgow, les acteurs de la pêche du Sénégal organisent la riposte contre les usines de farines de poissons établies dans le pays.
En effet, des organisations de pêcheurs, de mareyeurs et de femmes transformatrices et des populations impactées d’horizons divers (Abéné dans la région de Ziguinchor ; Mbour, Joal, Popenguine/Ndayane et Cayar dans la région de Thiès ; Bargny, Rufisque, Thiaroye, Yenne-dialaw et Ouakam dans la région de Dakar, Gandiol dans la région de Saint-Louis) ont mis en place, une Coalition pour lutter contre l’ l’implantation des usines de farine et d’huile de poisson et la mauvaise gouvernance des pêches.
Cette coalition, selon, Amadou Camara, le porte-parole doit dans l’immédiat concevoir et lancer une stratégie régionale de défense des droits auprès des juridictions nationales, africaines ou internationales. L’objectif est de sauvegarder les droits des communautés affectées par la surexploitation des pêcheries et la prolifération des usines de farine et d’huile de poisson. Selon le porte-parole de la coalition toujours, les droits en question pourraient inclure le droit à l’alimentation, le droit à la sécurité alimentaire, le droit à un environnement sain et le droit d’être impliqué dans la prise de décision. L’initiative est soutenue par la campagne Océans Greenpeace Afrique .

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *