Numérisation du paiement des travailleurs pour la relance économique et le travail décent: Le Sénégal en exemple

Cette étude offre une perspective unique de comparer des expériences concrètes de la grande entreprise à la PME. Elle a été menée auprès de travailleurs aux statuts variés : salariés, saisonniers, journaliers, indépendants, producteurs et éleveurs. Elle propose des recommandations à l’attention de l’ensemble des acteurs de l’écosystème.

Elle a pour objectif de renforcer l’impact de la numérisation des paiements sur le bien-être et d’inclusion pour les travailleurs, l’amélioration de la productivité et la croissance des entreprises. Il est à noter que la finalisation de cette étude s’inscrit dans une période où le monde entier fait face à la pandémie de la COVID-19. Dans ce contexte de crise, la protection de l’ensemble des populations est la seule priorité.

Dès lors, le paiement des travailleurs – en espèces ou en digital – au-delà de leur complexité de gestion – devient un enjeu aussi bien économique que de santé publique. C’est ainsi que la Banque Centrale régionale (BCEAO) a réagi très tôt en réunissant les acteurs du paiement mobile au Sénégal pour encourager l’utilisation des paiements électroniques.

Dès mars 2020, 8 mesures phares ont été éditées, imposant la gratuité des transferts d’argent d’un montant inférieurs à 5000 FCFA et la baisse voire la gratuité des frais de transactions. Ces mesures visent à encourager les populations à utiliser davantage les moyens de paiement digitaux et ainsi limiter l’impact de la pandémie sur l’économie sénégalaise.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *