PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Microfinance: l’APSFDS a tenu son assemblée générale.

L’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Sénégal (APSFDS) a  tenu son assemblée générale ce samedi, pour ériger un nouveau bureau. Occasion saisie par les professionnels du secteur pour évoquer les conséquences de la Covid-19 sur les finances du Sénégal.


 
Venu représenter la patronne de la direction de la réglementation et de la supervision des systèmes financiers décentralisés (DRS/SFD), Ousmane Thiombane a évoqué les conséquences néfastes que le système financier a subies à cause de la pandémie de la Covid-19 avec le lot de mesures prises par l’État du Sénégal. « Une décélération de la croissance en lien avec la baisse des activités économiques au niveau de tous les secteurs économiques nationaux diversement impactés ». 


 
« Les mesures de restriction prises dans le secteur financier pour faire abdiquer la pandémie ont entraîné un ralentissement des activités des acteurs économiques qui a eu comme conséquence directe, la crise de liquidité, la réduction de la production de crédit, la baisse des emprunts … Les agents et le populations continuent d’en payer les conséquences les plus lourdes, les entreprises ferment », a-t-il soutenu devant l’assistance l’assistance composée de financiers…

 L’État du Sénégal met 100 milliards à la disposition du secteur pour accompagner toutes les mutations 

Le ministre de l’Économie Solidaire et de la Microfinance a annoncé que l’État a mis en place 100 milliards pour accompagner le secteur qui a reçu de plein fouet les conséquences de la pandémie de la Covid-19. 

« Au delà de la résilience, nous devons offrir des services financiers plus adaptés, plus accessibles aux bénéficiaires. C’est pourquoi il est heureux que l’État du Sénégal ait décidé de mettre 100 milliards à la disposition du secteur pour accompagner toutes les mutations partant des enseignements de la pandémie », a annoncé ce samedi 14 novembre 2020 madame Zahra Iyane Thiam lors de l’assemblée générale de l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Sénégal.

« Le secteur de la microfinance doit plus que jamais allier utilité sociale et performance financière » (Zahra Iyane Thiam, Ministre)

La ministre de la Microfinance et de l’Économie Solidaire a profité de l’Assemblée générale de l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Sénégal, pour engager les services financiers à accompagner les populations pour une économie plus forte, plus inclusive et plus résiliente « Le secteur de la microfinance doit plus que jamais allier utilité sociale et performance financière pour une économie plus forte, plus inclusive et plus résiliente ». 



Consciente de l’importance de la microfinance dans le développement local, le Chef de l’État a mis dans ses priorités le secteur. « La microfinance demeure un instrument incontournable pour le développement de l’économie sociale et solidaire. La microfinance est érigée comme 2ème initiative nationale pour le quinquennat 2019-2024. Cette place de choix résulte de la volonté de mettre l’accès au crédit au cœur de l’insertion sociale », rappelle le ministre aux différents professionnels des systèmes financiers décentralisés du Sénégal. 

Le but selon le ministre, c’est d’offrir les services financiers plus innovants et adaptés pour permettre de développer la dynamique de production, de transformation autour des chaînes de valeur…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *