PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Matam/Podor : La DER/FJ injecte 400 millions dans 15 Sipa.

La Délégation générale à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes (DER/FJ) poursuit sa mission de suivi, d’évaluation et de prospection dans le Nord du pays. Ce, après avoir mis en place des financements dans le cadre du Projet de développement agricole de Matam (Prodam). Ce jeudi 23 juillet, le Délégué général, accompagné de son équipe, a rencontré le Prodam et les acteurs locaux qui gèrent les Société d’intensification de la production agricole (Sipa) de la région de Matam. Ce, pour la mise en place de financements supplémentaires dans le cadre du solaire. Car, les acteurs se sont rendus compte que l’un des principaux freins au développement de ces Sipa, c’est le coût de l’énergie.


Une ligne de crédit de 500 millions annoncée pour accompagner les Sipa dans le solaire
En effet, au cours de cette rencontre, les trois parties se sont penchées sur les mécanismes de mise en œuvre d’une ligne de 500 millions de francs Cfa par la DER/FJ et son partenaire, pour mettre en place des centrales solaires. Lesquelles permettront aux promoteurs d’améliorer leurs productions, leur rendement ainsi que l’efficacité du programme qui est mis en place.
A l’issue de cette réunion d’échanges et de partage, le Délégué général de la DER/FJ a visité, tour à tour, les Sipa de Thierno Amadou de Boye Nadji, de Ndoulou Madji Founébé (Matam), de Goudoudé (Matam) et enfin, de Mbolobirane (Matam).


Un satisfecit
Après Matam, Papa Amadou Sarr a fait cap sur Podor où il a visité la Sipa de Pété. Se disant «très satisfait», le Délégué général soutient que ces visites lui ont permis de se rendre compte que les ressources mises en place ont été utilisées à «bon escient». Car, ajoute-t-il, «elles ont servi à l’achat d’intrants, de semences et d’engrais, qui ont maximisé la production de cette année.


400 millions débloqués pour financer 15 Sipa
A noter que pour la campagne de 2019, la DER/FJ et la Banque nationale de développement économique (BNDE) ont débloqué une enveloppe de 400 millions de francs Cfa pour la première phase du projet. Laquelle est venue en appui au Prodam qui est l’initiateur des Sociéteé d’intensification de la production agricole (Sipa).
Ce montant a permis de financer 15 Sipa dans la région de Matam et dans le département de Podor. Il s’agit, de la Sipa de Ogo 2 (11 881 000 francs Cfa), la Sipa de Ndendory (7 millions de francs Cfa), la Sipa de Ndouloumadji Dembé (23 millions 762 mille), la Sipa de Orkadiéré (23 millions 762 mille), la Sipa de Ndouloumadji Founébé (23 millions 762 mille), la Sipa du GIE Taïf (16 millions 250 150 francs Cfa), la Sipa de Mboumba (23 millions 762 mille), la Sipa de Boinadja (14 millions 257 200 francs Cfa), la Sipa de Nabadji (23 millions 762 mille), Sipa de Doumga Ouro Alpha (23 millions 762 mille), Sipa de Polel Diaoubé (23 millions 762 mille), Sipa de Thimabé (8 millions 455 800 francs Cfa), la Sipa de Pété (23 millions 762 mille) , la Sipa de Goudoudé Diobé (23 millions 762 mille) et enfin, la Sipa de Thiarène (23 millions 762 mille). Chacune de ces Sipa dispose d’une superficie estimée entre 30 et 40 hectares et compte au moins, une centaine de producteurs.


Objectif, accompagner la production dans plusieurs spéculations

Selon le Délégué général de la DER/FJ, l’objectif de ce cofinancement était d’accompagner la production dans plusieurs spéculations, telles que : la pomme de terre, le gombo, la pastèque, entre autres.


Une enveloppe de 500 millions prévue pour la phase 2 du projet
Le Délégué général a, par ailleurs, révélé que son institution est en train de travailler sur une nouvelle ligne de crédit de 500 millions de francs Cfa pour le mois de septembre, dans le cadre de la deuxième phase dudit projet.
A rappeler que les objectifs visés dans le cadre de cette mission de suivi et d’évaluation dans les régions de Matam et Saint-Louis sont entres autres, des visites de projets agricoles dont notamment les Sipa, de fermes laitières et de mini laiteries, de remise de financement aux mini fermes laitières, de visite de projets structurants dans le cadre du Pavie et de rencontre avec les acteurs des Sipa, des fermes agricoles et laitières.

Avec seneweb




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *