full screen background image

Mamadou Faye, 1er président Cour des comptes : «Je vous assure que beaucoup de choses vont changer surtout dans les autorisations budgétaires. »

Au plus tard au mois d’octobre prochain, la Cour des comptes va publier  les rapports annuels de 2018 et 2019, a affirmé ce samedi le premier président Mamadou Faye.

« A la suite de demandes, nous avons décidé de publier les rapports dans les brefs délais. Les rapports de 2018 et 2019 seront publiés au plus tard au mois d’octobre prochain. Pour les rapports, il y a l’adoption et la publication. Nous sommes obligés de respecter les procédures d’adoption des rapports », a déclaré le premier président Mamadou Faye, en conférence de presse. 

Assurer une publication des rapports de la Cour des comptes à bonne date. Telle est la nouvelle priorité qu’entend inscrire autour de son action le premier de la Cour des comptes. « On ne parlera plus de retard. Nous avons pris des dispositions fermes pour qu’il n’ait plus retard », a rassuré Mamadou Faye.

« Je vous assure que beaucoup de choses vont changer surtout dans les autorisations budgétaires. La Cour des comptes est très efficace, malgré l’effectif que nous avons.  Nous sommes sept magistrats », a-t-il ajouté. 

Retard dans la publication de rapports : «Il n’y a pas eu d’influences politiques», selon le président de la Cour des comptes.

Pour bien remplir aussi bien ses missions traditionnelles qu’additionnelles, la Cour des comptes du Sénégal devra suivre le fast track du president Macky Sall (expression qui signifie aller plus vite dans le traitement des dossiers). Pour relever le défis, le premier président Mamadou Faye a décidé, d’accélérer la cadence. 

Le Chef de la juridiction financière du pays a par ailleurs tenté de justifier le retard dans la publication des rapports annuels de 2016, 2017 et 2018 : «Sur le retard, il est dû a des dysfonctionnements internes. Il faut le reconnaître. Nous avons entendu beaucoup de chose. Il n’y a pas eu d’influences politiques. Nous avons des efforts à faire. Nous en sommes conscient».

«Il n’y aura plus de retard dans la publication des rapports. Nous allons remettre les rapports portant sur les gestions 2018 et 2019 au plus tard au moin d’octobre prochain. Ainsi, on ne parlera plus de retard», assure le président de la Cour des comptes. Il était en conférence de presse, ce samedi. 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *