PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

MAKHTAR CISSÉ DÉJÀ FACE À MOULT CORVÉES / Ce marché portant 3 cargaisons de pétrole de la Sar scellé sans appel d’offres… Le Fast-track tourné en dérision… L’urgente vigilance de l’État.

En démarrant ses nouvelles fonctions de ministre du Pétrole et des Énergies, Mouhamadou Makhtar Cissé devrait être tout sauf heureux quand on sait l’immense corvée qui l’attend. Autant dire que l’ancien Directeur de la Senelec a déjà du pain sur planche avec sur sa table des dossiers compliqués et on ne peut plus brûlants. En effet, quand après quelques heures d’exercice, il devra se rendre compte qu’au niveau de la SAR un marché de trois cargaisons de pétrole a été scellé en catimini, sans appel d’offres et par conséquent sans dépouillement, il saura que la tâche qui l’attend est colossale.

En plus clair, la Société Africaine de Raffinage aura déjà confié ce juteux marché de pétrole brut d’un coût de 60 millions de dollars par cargaison, soit un total de 180 millions de dollars ( environ 104. 400. 000 000 francs CFA ) à une entreprise déjà informée du choix porté sur elle. Pourtant, des sources concordantes confient que cette dernière est loin de pouvoir produire la meilleure offre. Les mêmes sources de poursuivre, précisant que, sous prétexte de  Fast-track, des deals sont en train de se tramer, pervertissant complètement l’idée véhiculée à travers ce principe par le président de la République.

D’où l’extrême vigilance de l’État du Sénégal qui devra veiller à mettre un terme à cette précipitation plus que suspecte. Une précipitation à la fraude qui risque de faire de graves dégâts contre l’économie du pays. Affaire à suivre…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *