PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Lutte contre la covid-19 : Les organisations paysannes (OP) de Kolda reçoivent des bons d’intrants.

Pour mieux lutter contre la covid-19, les organisations paysannes de la région de Kolda ont reçu des bons d’intrants sous la présidence effective du ministre de l’agriculture Moussa Baldé. Ce combat contre le coronavirus passe par la mise en place de semences et d’engrais de qualité pour atteindre l’autosuffisance afin d’être autonome pour la période post-covid 19. Ce programme est déroulé par le Padaer (programme d’appui à l’entrepreneuriat rural) qui a mis à la disposition d’un package d’intrants (semences, engrais et matériel de protection) aux paysans.

Mor Fall, bénéficiaire du programme venu de Mbourouco, de s’exprimer en ces termes : « je me réjouis de bénéficier de ce package d’intrants de qualité pour participer à lutter contre la covid-19. Nous devons produire plus pour éviter des surprises désagréables post-covid. Et cette autosuffisance passe forcément par la disposition de semences de qualité qui vont nous mettre à l’abri du besoin, car personne ne sait comment sera la période post-covid. Nous remercions l’État du Sénégal à travers le ministre de l’agriculture Moussa Baldé qui est toujours aux cotés des producteurs. » 

Exif_JPEG_420

C’est plus d’un milliard de f cfa qui a été débloqué par le gouvernement en dehors du programme classique du Padaer pour soutenir les paysans dans la lutte contre la covid-19 pour l’achat d’intrants. Cette activité s’est déroulée dans les locaux de la DRDR ce lundi 29 juin en compagnie des producteurs.

Restant dans la même dynamique, le ministre de l’agriculture Moussa Baldé qui estime que nous devons être autonomes en semences et production agricole pour contrecarrer cette maladie. C’est pourquoi, d’après lui, « cette remise symbolique d’intrants agricoles dans le cadre de la résilience (riposte) face au covid-19 au profit des organisation paysannes doit demeurer une solution positive. D’ailleurs, pour ce programme plus d’un milliard de f cfa a été injecté pour l’achat d’intrants pour les paysans afin de faire face à cette pandémie. Et heureusement d’après les statistiques météorologiques, on aura de la pluie en abondance et ceci, est une aubaine pour l’agriculture. Nous devons produire plus car on ne connait pas ce que nous réserve l’avenir post-covid.»

Présidant aussi l’atelier du conseil de la jeunesse sur les activités du PADAERII après la visite du magasin de semences de la SEDAB, il a conseillé aux jeunes « qu’il vaut mieux être dans son champ d’arachide ou de maïs qui est plus rentable qu’un  champ de réseaux sociaux ! »

Madou Diallo




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *