full screen background image

Licences de pêche : « nous sommes tous égaux devant la loi »(Amadou A. NDIR,CAP)

Suite à la visite des parlementaires au port de Dakar, le vendredi 03 juillet passé, le collectif des acteurs de la pêche (CAP)  s’est réuni au niveau de l’usine Atlantic Fish pour montrer à ses députés pourquoi ils réclament des licences de pêche mais aussi leurs montrer que le CAP est tout un ensemble composé d’armateurs, de transitaires, des consignataires et des industriels.  Selon Amadou Ahmed NDIR, Secrétaire Général du CAP  « l’usine Atlantic a de réels problèmes d’approvisionnement, elle ne fonctionne que 2 mois sur 12. Ce qui fait qu’elle a été fermée pendant un bon moment ». En l’en croire, l’usine a été reprise depuis 6 mois mais peine à avoir des licences de pêches pour mener ses activités.  » Nous essayons de promouvoir la pêche artisanale. Nous ce que nous tentons c’est de donner de la valeur aux produits sénégalais en les transformant et de faire travailler des sénégalais sur ces produits » a t-il annoncé. Par ailleurs le CAP demande une répartition équitable sur les licences et une certaine considération de la part des acteurs de la pêche.   

Pape Abdou FALL/sunugox.Info

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *