PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Kédougou/CA 2020 : la BAD a offert 155,08 T d’intrants agricoles aux producteurs

Dans le cadre de la riposte contre la COVID-19, la Banque Africaine de Développement (BAD) via le Programme de Renforcement de la résilience à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle(P2RS) vole au secours des producteurs de la région de Kédougou par un accompagnement de 155.08 Tonnes d’intrants agricoles.

Face aux effets néfastes de la pandémie COVID-19 qui affecte les producteurs sur le financement des intrants agricoles, la Banque  Africaine de Développement vient  de prendre des mesures d’urgence pour appuyer le gouvernement du Sénégal à faire face à la maladie.  Cette initiative de la BAD vient soutenir les efforts du ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural dans le processus d’appui aux producteurs en semences. Ainsi 155.08 Tonnes d’intrants agricoles ont été offerts aux producteurs de la région de Kédougou.

 Cette aide est composée  de 29,16 Tonnes de semences de riz, 1,60 Tonne de semence de maïs, 0,16 Tonnes de semences maraîchères, 18, 33 Tonnes d’engrais urée, 93,33 Tonnes d’engrais NPK et 12,50 Tonnes d’engrais organiques.

Ces intrants mis gracieusement  à la disposition des producteurs pourraient permettre à ces derniers de mener une véritable riposte contre la COVID-19 en emblavant les 500 Ha de terres prévus à cet effet. Président la cérémonie de réception des semences, le directeur du développement rural (DRDR) de Kédougou, Daouda Anne a exhorté les paysans à en faire un bon usage avant de préciser que «des dispositions seront prises pour éviter que ces semences ne se retrouvent dans le marché ». A ce sujet d’ailleurs, Modou Ndiaye, chef d’antenne du P2RS par intérim est catégorique. « Le circuit de ces semences sera bien suivi par nos services et nos partenaires qui vont déployer des équipes techniques sur le terrain pour suivre les activités d’amont en aval afin d’éviter que ces semences ne se retrouvent sur le marché», soutient-il. Les bénéficiaires se disent satisfaits de cette opportunité qui leur est offerte par les autorités et s’engagent à relever le défi car, dira l’un d’eux, Ousmane Mamadou Soumaré président du conseil régional de la jeunesse de Kédougou, «  La région de Kédougou est une région à fortes potentialités agricoles. Il faut que les jeunes s’impliquent dans l’agriculture. Nous allons encore une fois inciter, appeler les jeunes à retourner vers la terre pour que le slogan  « Kédougou nourrit Kédougou » soit une réalité ».

Ce coup de pouce de la BAD qui est venu au bon moment, pourrait constituer également une opportunité pour renforcer les acquis du P2RS et amorcer ainsi la valorisation des derniers aménagements réalisés dans le cadre des activités du projet.

Ce sont 2000 ménages qui vont recevoir ces appuis en engrais et semences certifiés que sont le riz, le maïs et les espèces maraichères pour une population estimée à 20 000 personnes parmi les plus vulnérables de la région.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *