full screen background image

Kalossy/Yang-Yang: « les études ne doivent pas limiter nos opportunités » (Samba D. MBENGUE)

c’est à 48 km de Dara Djolof, à 3 heures de Dakar, dans un paysage vierge avec quelques troupeaux en pâturage, que nous retrouvons M. MBENGUE devant son périmètre agricole. 
M. Samba Diop MBENGUE est volontairement rentré au Sénégal en décembre 2019 après un séjour de 7 ans en France. Parti après son BAC, il revient avec un Master 2 en Politiques publiques (IEP de Rennes) et un autre en Sociologie (Université de Rennes) et déclare rentrer définitivement chez lui.


Originaire de Kalossy, village situé dans la commune de Yang-Yang (Linguère-LOUGA), M. MBENGUE est initié à l’agriculture dès son jeune âge. Ses parents lui ont appris les bases de l’activité et lui ont fait aimer le métier. Cependant, conscient des difficultés de production et d’approvisionnement en légumes frais dans la zone, il nourrit l’ambition de développer et de moderniser le maraichage dans son village. Alors qu’il est toujours en France, qu’il y rencontre des difficultés de droit au séjour, il navigue sur le net et découvre l’existence du dispositif d’aide à la création d’entreprise de l’OFII. 


Il décide alors de sauter le pas afin de bénéficier de la subvention pour démarrer son projet. Sur la question de l’écart entre son niveau d’études et son projet entrepreneurial, il répond que « les études ne doivent pas limiter nos opportunités » et en plus qu’« il y avait à faire par ici ». C’est ainsi qu’il se rapproche des agents de l’OFII compétents pour l’accompagner dans sa démarche, en se rendant à la direction territoriale de Rennes. Il y introduit une demande d’aide au retour et à la réinsertion. 


A son retour au Sénégal, le bureau de représentation de l’OFII de Dakar, situé à l’ambassade de France, lui attribue un opérateur pour conduire l’étude de faisabilité de son projet. Avant son passage en comité de financement, il entreprend des démarches auprès des autorités locales qui lui cèdent deux hectares de terre. Il sera ensuite entendu le 06 mai 2020 par les membres du comité de sélection des projets qui lui accorderont la subvention demandée pour le démarrage de son activité.  


A ce jour, M. MBENGUE a clôturé une partie de son terrain, installé un système d’irrigation et commencé la production (arboriculture et maraichage). En plus du suivi de son opérateur, il bénéficie des conseils techniques d’un ami d’enfance originaire du village en poste à la pépinière de Mbao (Dakar) et de l’assistance de sa maman et de ses tantes qui s’occupent des activités de piquage. M. MBENGUE espère participer à la lutte contre l’insécurité alimentaire, créer des emplois pour les jeunes de sa localité et plus tard intervenir sur la transformation des produits locaux. 

Retour volontaire avec l’OFII : www.ofii.fr

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *