Économie/GEW 2021: la DER/FJ lance une série d’activités.

La GEW 2021 ( Global Entrepreneurship Week) célébrée par la DER/FJ du 08 au 11 novembre 2021 a été officiellement lancée ce jour.

Cette cérémonie a été marquée par des panels dont celui sur l’ appui au secteur privé avec comme intervenants: M. Abdou Karim Fofana, Ministre en charge du suivi du PSE, le Pr Abdou Kane, agrégé en économie du développement, M. Moubarack Lô, Directeur du Bureau de Prospective Économique, M. Alexandre Pointier Directeur de l’AFD – Agence Française de Développement, Mme Khady Cissé Diop, Directrice de Win Industries, promotrice de la marque O’royal ( bénéficiaire de la DER/FJ).

Les intervenants ont échangé en profondeur sur les perspectives et enjeux du secteur privé tout en revenant à travers des témoignages sur les expériences des acteurs du secteur.

En prélude à cette Semaine mondiale de l’entrepreneuriat et qui a pour thème “L’entrepreneuriat comme levier de croissance et d’inclusion”, la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide pour les jeunes et des femmes (Der/j) a dressé le bilan de ses activités lors des trois dernières années. “En 2017, le président de la République a décidé de mettre sur pied un dispositif adapté aux réalités économiques du Sénégal qui permet d’aider les petits entrepreneurs à  exprimer leur talent pour subvenir à leurs besoins économiques. Et, ces trois années, l’État du Sénégal a financé à hauteur de 66 milliards les bénéficiaires”, a fait savoir Abdou Karim Fofana, ministre en charge du PSE.  

À cet effet, le ministre salue le professionnalisme de la Der qui a eu à sillonner le pays, à couvrir l’ensemble du territoire national, mais aussi l’ensemble des segments des métiers de nos populations. “J’ai pu le constater avec la production du sel dans les régions de Kaolack et de Fatick où 2,5 milliards de nos francs ont été mis dans la filière du sel”, dit-il. Ceci constitue une nouvelle dynamique inclusive qui ne se limite pas aux PME ni aux TPE. “Vous avez entendu parler des Nano-crédits qui permettent d’avoir de petits montants en une journée, de débloquer un crédit pour les Sénégalais, les concitoyens qui ont le courage de mettre la main à la pâte”, a souligné Karim Fofana qui estime que le chemin est tracé par le président de la République en mettant en place le PSE et en déterminant trois priorités qui sont, la transformation structurale de l’économie, le développement du capital humain et le développement de la paix et de la sécurité. Le développement du capital humain, explique-t-il, c’est permettre aux Sénégalais quelles que soient leurs conditions sociales, leurs métiers, leur qualification et leur niveau d’études, de pouvoir entreprendre et de pouvoir créer. 

Par ailleurs, le ministre Abdou Karim Fofana incite les acteurs à poser les jalons pour que d’ici 2035 le Sénégal puisse être un pays de culture de l’entrepreneuriat. 

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *