Diamniadio /Phase 2 de la Plateforme Industrielle : Plus de 235.000 m2, 23000 emplois attendus, 65 milliards d’investissement.

Diamniadio /Phase 2 de la Plateforme Industrielle : Plus de 235.000 m2, 23000 emplois attendus, 65 milliards d’investissement .

Le président Mack Sall procède, ce 6 juillet 2021, à la pose de la première pierre de la Phase2 de la Plateforme Industrielle Internationale de Diamniadio (P2ID). Ce programme s’insère en toute cohérence et en harmonie dans le Plan Sénégal Emergent (PSE) dont les trois axes traduisent la vision attrayante d’une nation construite avec, par et pour tous les sénégalais. Il réaffirme la claire volonté du gouvernement du Sénégal de faire de l’industrialisation, un véritable levier de croissance et de consolidation des performances socioéconomiques de notre pays.

Situé à environ 26 km à l’Est de Dakar, la Plateforme Industrielle Internationale de Diamniadio (P2ID) fait partie des projets phares du PSE. Son aménagement est assuré par l’Agence d’Aménagement et de Promotion de Sites Industriels (APROSI) avec l’assistance technique de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) qui est le partenaire de référence du Sénégal dans ce domaine. C’est d’ailleurs l’Objectif de Développement Durable 9 qui promeut une insfracture résiliente, une industrialisation durable et encourage l’innovation. Ce parc se veut un espace d’accueil d’investisseurs, visant à créer les conditions “d’émergence et de développement” d’un pôle industriel vecteur de compétitivité et de croissance. À travers la construction de cette seconde phase de la P2ID sur une superficie de 40 hectares, l’Etat du Sénégal ambitionne de renforcer le potentiel économique du pays en mettant à la disposition des industriels, des espaces dédiés combinant d’une part des infrastructures et services fiscaux et non fiscaux “significatifs et exceptionnels”. Il cible l’essentiel des activités à fort potentiel de valeur ajoutée, non polluantes et créatrices d’emplois (industrie, artisanat, fabrication, ingénierie légère, textile et agroalimentaire). Plus de 235.000 m2 d’espaces de hangar, un immeuble ainsi qu’un parc logistique y seront aménagés. Il existe déjà une liste d’attente de plus de 20 entreprises pour cette Phase 2. Cette plateforme industrielle est une véritable pourvoyeuse d’emplois avec 15.000 emplois directs et 8.000 emplois indirects à l’horizon 2023. Le coût d’investissement de cette Phase 2 est de 60 milliards de Francs CFA. Un financement assuré par Exim Bank Chine.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *