full screen background image

DER/FJ 3.0/Entre bilan, défis et perspectives: Une nouvelle ére commence

Après trois ans d’activités la DER-FJ  a étalé son bilan devant la presse ce 7 avril .C’est la DER 3.0 qui consacre les trois années d’existence de la DER-FJ. « La Délégation à l’Entrepreneuriat Rapide pour les Femmes et les Jeunes  a été créée en mars 2018 où nous avons lancé nos activités pour répondre à des besoins précis….. », selon Pape Amadou Sarr  .La DER-FJ est au cœur du système mis en place pour l’emploi et  l’autonomisation des jeunes et des femmes annoncé par le chef de l’Etat Macky Sall à travers une enveloppe de 450 Milliards de FCFA qui seront mobilisés cette année en ligne avec les engagements du   Président de la République en faveur d’une meilleure inclusion socio-économique et territoriale. La DER-FJ poursuivra en 2021 comme les trois dernières années sa lutte contre la précarité en soutenant les femmes et les jeunes grâce à la promotion de l’entreprenariat. « C’est ainsi que la DER a injecté plus de 60 Milliards de FCFA de financement, touchant environs 106 000 bénéficiaires entre 2018 et 2020, toutes les régions et les 45 départements » , a –t- il annoncé

Selon le Délégué Générale de la DER-FJ , « nous sommes présents dans toutes  les régions,  les départements du pays et les communes . A la demande  du  chef de l’Etat  ce 3 avril, nous serons présent physiquement dans les 45 départements du pays et avec le nano crédit nous sommes en partenariat avec les acteurs territoriaux et les présidents des conseils départementaux pour pouvoir ouvrir un point de service DER pour le nano crédit dans les principales communes du Sénégal. La DER se tourne résolument vers le futur », a annoncé Pape Amadou Sarr. Cette structure présentée comme un « bébé » par son manager a suscité beaucoup de polémiques ces derniers temps au moment où l’efficacité des projets pour  l’emploi des jeunes et l’entreprenariat est remise en question. Le Délégué Général de la DER-FJ rassure, « rien n’est parfait. C’est une œuvre humaine. Nous ne tendons pas vers la perfection mais nous nous améliorons pour pouvoir répondre aux attentes des jeunes et des femmes. Il y a des frustrés, certes il y a des gens qui se sentent exclus. Certes il y a des gens qui pensent que la DER n’est pas pour eux mais je tiens à leur dire ici, que la DER elle est une et indivisible. La DER-FJ n’a pas de couleur de politique… », dira –t- il.      

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *