Slide background

Commerce et PME : Assome Aminata Diatta réunit les diplômés du programme GPE-Abidjan.

Commerce et PME : Assome Aminata Diatta réunit les diplômés du programme GPE-Abidjan

Les sénégalais diplômés du programme GPE-Abidjan ( Gestion de Politique Économique) se sont retrouvés au Radisson Blu autour d’un dîner-débat organisé par Mme Assome Aminata Diatta, Ministre du Commerce et des PME.


Le thème : “les marchés à terme, une solution pour la commercialisation des produits agricoles ? ” animé par l’éminent professeur MBODJA MOUGOUE spécialiste des marchés financiers avec 20 ans d’expérience sur les marchés à terme à l’Université d’Etat de Wayne à Détroit, aux États Unis.
Ce dîner-débat est l’occasion de réunir toutes les promotions des gpistes y compris la promotion 13 dont fait partie le Ministre du commerce et des PME.
Les Commissaires aux enquêtes économiques et les Contrôleurs du Contrôle économique, qui sont les premiers concernés par les fluctuations des marchés financiers étaient également au rendez-vous.
Le Professeur MBODJA dans son brillant exposé a montré l’importance des contrats à terme dans un contexte geo-économique. Avec la contribution du DG de l’ARM, M. Amadou Abdoul SY, le cas spécifique du Sénégal a été souligné.

Le marché à terme, aussi connu sous le nom de marché des produits dérivés, est un marché sur lequel le prix des produits agricoles, des titres financiers (actions, obligation, etc.), des devises, des métaux précieux, etc. est fixé immédiatement mais où le dénouement des opérations a lieu à une date ultérieure.
Pour clôturer le dîner-débat Mme Assome Aminata DIATTA, a demandé aux GPIstes de profiter de cette rencontre pour redynamiser le réseau des diplômés du GPE mais également d’accompagner le Ministère du commerce et des PME afin d’apporter une réponse définitive à la question de la commercialisation des produits agricoles.


Pour rappel, le Programme de gestion de la politique économique (GPE) est un programme d’excellence, à vocation sous régionale, qui vise à renforcer les capacités humaines des administrations publiques et privées de la sous-région Ouest Africaine.

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *