PUBLICITE

DU NOUVEAU

De qualité pour tous

Pour une éducation

Une coalition

Campagne arachidière 2020-21: voici la plainte pour diffusion de fausses informations contre le MAER.

Partager

La semaine dernière, une plainte pour diffusion de fausses informations relatives à la campagne agricole 2020-21 avait été déposée contre le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, Moussa Baldé. On en sait davantage sur cette plainte déposée en cette date du 12 avril sous le numéro 6005 par Mamadou Alpha Diallo, président directeur général de NAHJU Agro-industrie et membre du Regroupement des Acteurs du Secteur Industriel et Agro-alimentaire (RASIAAT). Le document de dénonciation adressé au procureur vise dans son objet des faits de violation de la constitution, d’un décret de loi et des intérêts du Sénégal.Revenant sur les faits, la plainte renseigne que depuis deux (2) ans à la tête du ministère de l’agriculture du Sénégal, le ministre Moussa Baldé porte atteinte à l’industrie du pays en privant cette dernière de ressources du pays au profit d’étrangers entraînant des pertes d’investissements et d’emplois à de braves citoyens sénégalais alors que le décret de la loi 2010/15 du 13 janvier 2010 régulant les exportations dit clairement qu’avant d’exporter l’arachide du pays, il faut s’assurer de son bon approvisionnement. Le document indexe un protocole d’accord avec la Chine comme étant à la base des problèmes que rencontre le secteur agricole, ce, depuis 2019 et qui impacte négativement sur la chaine de valeur pour absence de graines. Dans ce protocole, relève la plainte, le ministre s’engage à exporter sans valeur ajoutée l’arachide du pays et sans se soucier du secteur agricole dont dépend 9000 personnes selon ANSD en violant complètement l’article 25-1 de la constitution. Annonçant l’existence d’un protocole avec l’Etat en faveur des huiliers depuis mars 2018 pour la transformation de l’arachide aux fins de se souscrire au même décret, le plaignant, Mamadou Alpha Diallo a assuré que rien n’a été respecté dans cet engagement entre huiliers et l’Etat du Sénégal. Pis, les exportations vont jusqu’à 400.000 tonnes contrairement aux tonnages limités à 150.000 conformément aux programmes de l’Etat comme le PRACAS a dénoncé le membre du RASIAAT dans sa plainte en rappelant, a cet effet, que la démarche du ministre est en porte à faux avec le PSE qui s’assure que 30% d’huile d’arachide doit être présente sur le marché sénégalais. La plainte décrit, par ailleurs, que le ministre Moussa Baldé apparaît dans plusieurs communiqués en « montrant son souhait manifeste de favoriser les exportations vers la Chine, de diffuser de fausses informations en vu de tromper les autorités du pays, d’empêcher l’entreprenariat qui est une liberté constitutionnelle, le droit au travail, un droit constitutionnel et enfin de faciliter une ingérence étrangère ». Le plaignant cite dans sa note le rapport de USDA joint à la plainte avec d’autres documents nécessaires à l’enquête publiée officiellement, le 9 février, sur le site de USDA donne une prévision de 1.400.000 tonnes différents des 4 chiffres annoncés par le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural. Un constat qui a amené le plaignant Mamadou Alpha Diallo à s’interroger. « Comment le gouvernement du Sénégal, à travers son ministre de l’agriculture peut donner des bases de calcul à USDA pour trouver un chiffre inférieur à celui donné par Mr Baldé ? », note la plainte qui invite le procureur à procéder à son examen contre le ministre Moussa Baldé que le plaignant taxe de manipulateur de chiffres.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *