Slide background

Automatisation du processus d’octroi de financement et de mise en place de crédit : le BIC-UEMOA s’engage aux côtés de la DER/FJ.

Automatisation du processus d’octroi de financement et de mise en place de crédit : le BIC-UEMOA s’engage aux côtés de la DER/FJ.

Pour répondre aux exigences d’octroi de financement et de mise en place de crédit attendues par les populations cibles, la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ) a décidé de nouer un partenariat avec le Bureau régional d’information sur le crédit ou encore dénommé Creditinfo West Africa (Bic-Uemoa). Il s’agit ici, d’un partenariat fécond et gagnant-gagnant pour l’automatisation des processus dont la cérémonie officielle de signature a eu lieu, ce vendredi 10 septembre, dans les locaux de la Der/Fj à Dakar.

La nécessité de « connaître et de répertorier » les institutions financières et les bénéficiaires
En effet, soucieux que, dans l’écosystème financier, « la mitigation du risque est un des facteurs essentiels de l’environnement des affaires et financiers », la DER/FJ estime qu’il est « essentiel de connaître et de répertorier » les institutions financières et ses bénéficiaires. Ainsi, il convient, pour elle, de « mobiliser les différents acteurs du système financier à l’effet de s’entourer de toutes les garanties visant à sécuriser les investissements et à pérenniser les entreprises qu’elle accompagne ».


Un partenariat, plusieurs avantages
Selon le Délégué général de la DER/FJ, ce partenariat s’inscrit dans la perspective de « sécuriser » les ressources financières que l’institution met à disposition, et offre plusieurs avantages à la DER/FJ, à s’avoir : « améliorer la qualité du portefeuille de la DER/FJ, réduire les coûts et les délais de traitement des dossiers de crédit de la DER/FJ, évaluer la solvabilité des demandeurs de crédit qu’elle reçoit régulièrement et prévenir le risque de défaillance de demandeurs de crédit et éviter un surendettement ».
Papa Amadou Sarr ajoute qu’en termes d’avantages comparatifs, il permettra à la DER/FJ d’«utiliser des informations sur le crédit collectées à travers la plateforme du BIC-UEMOA pour évaluer tous les risques qui sont liés aux demandes de financement que la DER/FJ reçoit ». Il s’agit également de permettre à la DER/FJ d’«accéder à la base de données afin d’obtenir des rapports de crédit régulier et qui lui fournira tous les besoins que la DER/FJ aura en termes de produits à valeur ajoutée dans des conditions prévues par la loi uniforme afin de lui faciliter la prise de décision lors de la phase d’analyse des projets».


« L’aboutissement de concertations fécondes »
Le Directeur général du BIC-UEMOA, Adamou Sambaré, pour sa part, a souligné que la signature de ce partenariat consacre « l’aboutissement de concertations fécondes » entre la DER/FJ et son institution régionale.
Pour rappel, la DER/FJ a été mise en place en 2018 par le Chef de l’Etat Macky Sall pour « accompagner les projets entrepreneuriaux des jeunes et des femmes qui ont des difficultés d’accès aux crédits à la garantie ». Dotée de 30 milliards de francs à l’époque, cette institution de financement publique, à la date d’aujourd’hui, a financé plus de 110 000 jeunes et femmes du Sénégal répartis sur l’ensemble du territoire national pour une enveloppe estimée à près de 70 milliards de francs Cfa.  

seneweb

Partager



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *