SUNUGOX.INFO

Search
Close this search box.

100 jours de Diomaye Faye : La conférence des leaders de la coalition Diomaye Président tire un 1er bilan !

100 jours après avoir pris ses fonctions de Président de la République, M.Bassirou Diomaye Diakhar Faye et son Premier Ministre, Monsieur Ousmane Sonko, ont entrepris dès leur prise de fonction d’importantes actions visant à améliorer la gouvernance, revitaliser l’économie, promouvoir l’inclusion sociale, et renforcer la position du Sénégal sur la scène internationale.

Un rapport de communication parvenu à la rédaction souligne les accomplissements significatifs du chef de l’État notamment dans le secteur de la bonne gouvernance et réforme institutionnelle; la modernisation des institutions ; le développement économique; le développement social et inclusif, sur l’éducation et la formation des jeunes; infrastructures et aménagements des territoires; diplomatie et relations internationales entre autres secteurs clés.

Voici in texto le bilan des 100 jours de Diomaye évoqué dans le rapport.

  1. Gouvernance et Réforme Institutionnelle 1.1 Renforcement de la Gouvernance

La transparence est renforcée avec la publication des rapports, marquant une avancée inédite en matière de gouvernance.
la digitalisation et le numérique deviennent des outils essentiels pour la modernisation de l’administration,la tracabilité des procédures et la lutte contre la corruption. Sur la modernisation de l’administration nous pouvons donner l’exemple de la numérotation des casiers judiciaires une véritable révolution numérique qui était tant attendue par les populations. De même que cette digitalisation en cours au niveau des collectivités locales et de l’administration territoriale, qui va impacter considérablement sur la tracabilité et la transparence de gestion, mais aussi sur le trafic inter et intra-urbain en augmentant la fluidité et en faisant faire des économies considérables pour nos concitoyens.
Les impacts de ces mesures au niveau des populations sont visibles avec l’exemple de la Révision des Accords de Pêche.
En effet, le président a entrepris une révision complète des accords de pêche avec l’Union Européenne, conduisant au retrait de dizaines de navires chinois faussement immatriculés sous le pavillon sénégalais. Ces mesures visent à protéger les ressources halieutiques et à garantir la durabilité de la pêche pour les pêcheurs locaux. Par ailleurs, les négociations sur les accords de pêche ne sont pas encore à terme et les accords en question arriveront à terme en novembre 2024. En outre la réservation exclusive d’une certaine étendue de la surface côtière à la pêche artisanale permet à nos pêcheurs locaux de reprendre de l’activité avec leurs pirogues et de reussir des prises plus que satisfaisantes. Cela impacte directement pour endiguer toutes velléités d’immigration clandestine.

1.2 Modernisation des Institutions
Assises de la Justice : Le président a organisé des assises de la justice pour permettre au secteur de remplir ses missions dans des conditions satisfaisantes, renforçant ainsi sa crédibilité auprès des justiciables. Sur ce registre l’impact est visible et palpable avec l’implémentation de la Plateforme Jubbanti. La mise en place de la plateforme Jubbanti vise à recueillir les avis des Sénégalais et à restaurer la confiance entre la justice et les citoyens.

  1. Développement Économique 2.1 Soutien aux Entreprises et Création d’Emplois
    Augmentation des Recettes Budgétaires : Les recettes budgétaires ont augmenté de 3,6% au cours des quatre premiers mois de 2024, passant de 1087 milliards FCFA à 1126 milliards FCFA, malgré le ralentissement économique dû aux élections présidentielles. Les recettes sont réparties comme suit :
    Taxes sur les biens et services : 42% (469 milliards FCFA)
    Impôts sur le revenu et les sociétés : 36% (402 milliards FCFA)
    Taxes sur le commerce extérieur : 10% (115 milliards FCFA)
    Cette répartition met en évidence l’importance des taxes sur la consommation et les revenus pour le budget national, justifiant la fermeté de l’État sur le paiement des impôts des entreprises.
    Emploi : Le président a démontré son sens du dialogue et de l’écoute en rencontrant les organisations patronales et syndicales.
    Prise en charge des financements pour les jeunes et les femmes : Le nouveau management de la DER est salué pour avoir corrigé les insuffisances, inefficacités, iniquités et partisanerie dans les allocations et les recouvrements. Un modèle de gestion transparente et innovante a été présenté aux populations lors de journées portes ouvertes, favorisant l’entrepreneuriat rapide des jeunes et des femmes. 2.2 Soutien à l’industrialisation et à l’innovation

Industrialisation : une priorité réaffirmée pour créer des richesses et des emplois, notamment dans les secteurs des hydrocarbures, de l’agroalimentaire et des vaccins.

  1. Développement Social et Inclusif 3.1 Éducation et Formation
    Remboursement des Arriérés des Bourses : L’État a payé les arriérés des bourses des étudiants pour un montant de 224 milliards FCFA, améliorant ainsi les conditions des étudiants.
    Éducation et formation professionnelle : Une dynamique de concertation est entreprise pour assurer une paix durable dans les lieux de formation. Un recrutement programmé d’enseignants vise à combler les déficits récurrents. 3.2 Santé et Bien-être
    Remboursement de la Couverture Maladie Universelle : Des fonds ont été débloqués pour rembourser la couverture maladie universelle aux hôpitaux pour un montant de 10 milliards FCFA.
    L’industrie pharmaceutique : Une forte implication est dédiée à la recherche et à l’industrie pharmaceutique. L’objectif est de faire de l’Institut Pasteur un leader en matière de production de vaccins. 3.3 Inclusion Sociale
    Augmentation de la Subvention des Paysans : Une augmentation de 20 milliards de FCFA a été allouée à la subvention des paysans. De plus, l’armée a été mobilisée pour distribuer semences et engrais afin de prévenir les détournements de ces ressources.
    Remboursement de la Dette envers les Opérateurs Agricoles : Le gouvernement a remboursé la dette de l’État de 2021 à 2023 envers les opérateurs agricoles, renforçant ainsi la confiance des acteurs du secteur agricole.
    Mesures pour Contrer la Cherté de la Vie : Le gouvernement a baissé les prix de certains produits de première nécessité comme le riz, l’huile, le sucre et le pain, pour alléger le fardeau financier des ménages. Les prix de la consommation des cinq premiers mois de 2024 ont augmenté de 2,4% par rapport à la même période en 2023, principalement en raison de la hausse des prix des produits alimentaires (+2,1%), des boissons (+2,5%), des activités de loisirs et culture (+4,1%) et des restaurants et hôtels.
    Des mesures significatives ont été prises pour améliorer le pouvoir d’achat des citoyens, symbolisées par des baisses de prix qui suscitent déjà beaucoup d’espoir auprès de nos compatriotes. 53 milliards injectés dans les denrées de première nécessité pour soulager le panier de la ménagère avec en outre une défiscalisation du ciment pour un montant de 2000 fcfa sur la tonne. Et des efforts seront poursuivis pour trouver des niches de réduction sur toutes les chaînes de valeur : de la production, à la commercialisation en passant par la transformation.
  2. Infrastructures, Eau et Aménagement du Territoire 4.1 Projets d’Infrastructure*
    Ouverture de la Ligne d’Interconnexion Électrique avec la Guinée : Le Sénégal a ouvert une ligne d’interconnexion électrique avec la République de Guinée, fournissant 150 MW de courant. Cette initiative a permis de mettre fin à une grève de deux ans des travailleurs des collectivités territoriales.
    Mobilités : La mise en service effective du BRT, les actions de régulation du transport interurbain et les concertations soutenues avec les acteurs sont réalisées. Des investissements massifs sont prévus pour l’acquisition de nouveaux bus à moyen terme.

4.2 Hydraulique en milieu rural
En milieu rural, une gestion efficace et un suivi des contentieux et conflits entre les populations et les sociétés prestataires sont mis en œuvre.

4.3 Aménagement urbain et rénovation

Arrêt des Lotissements et des constructions : Le président a arrêté les lotissements sur plusieurs milliers d’hectares dans les sites des lotissements objet de contentieux et des constructions sur le Domaine Public Maritime (DPM), initialement attribués de manière indue à des hommes d’affaires et politiques. Cette décision permet de restituer ces terres prioritairement aux habitants des villes concernées, assurant ainsi une meilleure équité foncière.
Aménagement du territoire, foncier, sécurité, habitat et infrastructures : Des initiatives sont en cours pour l’aménagement du territoire, la gestion du foncier, la sécurité, l’habitat en zones urbaines et les infrastructures. Des efforts de curage et des mesures de prévention des inondations sont entrepris dans les zones périurbaines.
Dans le cadre de l’assainissement et l’aménagement du territoire : des efforts de curage et des mesures de prévention des inondations sont entrepris partout au Sénégal Dakar en particulier. Il faut surtout mettre l’accent sur les actions de set setal nationale du 1er juin et 06 juillet prochain en guise d’exemple.

4.4 Renforcement de la disponibilité, de la Sécurité et de l’équité dans le transport
Initiatives dans le Secteur des Transports : Le gouvernement a déployé 100 bus Dakar Dem Dikk pour la Tabaski afin de soulager les populations face aux prix exorbitants imposés par les transporteurs. De plus, une visite à la gare routière multimodale des Baux Maraîchers a été effectuée pour évaluer la situation des acteurs du transport.
Renouvellement du parc taxis : Le gouvernement vient de mettre 500 taxis supplémentaires dans le parc automobile, des taxis hybrides et écologiques.

  1. Diplomatie et Relations Internationales

Position au sein de l’OCI : Lors du 15ème sommet de l’OCI, le président Faye a réitéré la position du Sénégal concernant la situation à Gaza, appelant à un cessez-le-feu immédiat et soutenant les revendications légitimes des Palestiniens. Il a également souligné l’importance de diffuser les valeurs authentiques de l’Islam.
Diplomatie : Le Sénégal consolide son leadership sous-régional et affirme des positions de principes respectées sur la scène internationale. L’idéal de souveraineté et le panafricanisme sont des marqueurs forts dans les discours et les actes.

Conclusion
Les actions entreprises par le Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye durant les 100 premiers jours de son mandat démontrent son engagement à répondre aux besoins des citoyens, à promouvoir une gestion transparente et équitable des ressources, et à renforcer la position du Sénégal sur la scène internationale. Les réformes et initiatives prises ont posé les bases d’un développement durable et inclusif, et promettent un avenir prospère pour le Sénégal.

Partager